Sécurité sociale, où trouver les économies ?

Marisol Touraine a dévoilé le vendredi 25 avril 2014 les grandes lignes du plan d'économies pour l'assurance-maladie. Celles-ci doivent dégager 10 Mds € d'économies dans le cadre du plan de réduction des dépenses publiques de 50 Md€ annoncé par le Premier ministre. Les laboratoires pharmaceutiques, hôpitaux et autres professionnels de santé libéraux seront mis à contribution pour atteindre cet objectif.

Répartition des économiesToujours selon la ministre des affaires sociales, les économies de charges se répartiraient ainsi pour atteindre les 10 Mds :

La ministre ne compte pas remettre en cause ses engagements sur deux points, "il n'y aura ni déremboursements ni nouvelles franchises".

Sitôt annoncé, sitôt critiqué

La CSMF, premier syndicat de médecins libéraux français a immédiatement réagit en qualifiant ce plan comme "inique et inacceptable" rappelant ainsi que les médecins de villes sont mis plus à contribution que l'ensemble des hôpitaux publics et regrette au passage l'absence d'investissement en matière de prévention.

Les nouveaux "contrats responsables" égratignés au passage.

Par Fédération nationale indépendante des mutuelles (FNIM) tout d'abord qui a exprimé son désaccord sur la nouvelle architecture des contrats solidaires et responsables. "Le dispositif proposé constitue une très mauvaise réponse à une vraie question, celle de la régulation de l'offre pour garantir à tous nos concitoyens un accès à des prestations santé de qualité", a estimé le président de la FNIM.

Par la chambre syndicale des courtiers d'assurance (CSCA) ensuite qui a regretté que l'on occulte complètement la réforme sur les contrats responsables et déplore l'approche "purement comptable, dogmatique et utopiste de régulation de l'offre par la limitation de la demande : c'est en remboursant moins les assurés que les prix des acteurs de la santé baisseront !"

Source : les Echos et l'Argus de l'assurance.

Communiquons Demandez à être rappelé Commencez une conversation en ligne Déposez vos questions

Ou consultez la foire aux questions