Définition de la maternité

Assurance santé complémentaire, mutuelle et maternité

Lors des cinq premiers mois de la grossesse, l'assurance maladie ne couvre pas l'intégralité des frais occasionnés. Il est donc préférable de souscrire une assurance santé complémentaire pour faire face aux dépenses de maternité pendant cette période.

Une assurance santé complémentaire pour la maternité

Parmi les frais occasionnés qui ne sont pas remboursés à 100% par l'assurance maladie, on compte les dépassements d'honoraires pour les échographies, les dépassements d'honoraires pour les consultations de gynécologie et d'accouchement, ainsi que les dépenses facultatives liées au séjour en hôpital ou en clinique (télévision, chambre particulière).

Il convient par conséquent de souscrire une assurance santé complémentaire qui viendra, comme son nom l'indique, compléter les remboursements des dépenses liées à la maternité. Cependant, en fonction des garanties de l'assurance santé complémentaire souscrite, toutes les dépenses de maternité ne seront pas nécessairement couvertes.

En effet, il faudra préférer les options de milieu de gamme pour obtenir une couverture satisfaisante, voire, pour certaines d'entre elles, la possibilité d'avoir un forfait supplémentaire pour couvrir d'autres dépenses comme celles liées à la mise au monde d'un enfant.

Ce forfait, selon les complémentaires santé, peut être doublé en cas de naissance de jumeaux et parfois versé également dans le cadre d'une adoption. Il est versé la plupart du temps sur présentation de l'acte de naissance. Il faudra toutefois considérer que pour en bénéficier, parfois, la mutuelle ou l'assureur pourra exiger que l'enfant soit également affilié à votre contrat d'assurance complémentaire santé.

Certains professionnels de l'assurance santé complémentaire ne proposent pas ce forfait mais, en contrepartie, peuvent vous offrir la gratuité des cotisations de votre enfant durant l'année suivant sa naissance.