Différence entre la CMU de base et la CMU complémentaire

Les personnes à faibles revenus peuvent compter sur deux sortes de couverture santé pour prendre en charge leurs frais de santé. D'une part, il y a la Couverture maladie universelle ou CMU et la Couverture maladie complémentaire. Comme l'affiliation à ces deux régimes de santé n'est pas automatique, les personnes concernées doivent déposer une demande pour en bénéficier.

La différence entre la CMU de base et la cmu complémentaire

En 2000, la CMU de base a été instaurée pour lutter contre l'exclusion des soins. Selon le site cmu.fr, elle est accordée aux personnes dont les ressources sont faibles et qui ne bénéficient ou n'ont droit à aucune protection sociale.

Elles doivent résider en France de façon stable et régulière au-delà de trois mois. Toute demande de CMU de base doit être adressée auprès de la Caisse primaire d'assurance maladie - CPAM du lieu de résidence.

Le formulaire cmu est également disponible en ligne. En France, environ 1,7 millions de personnes bénéficient actuellement de la CMU de base.

Elle couvre gratuitement et avec tiers payant leurs soins et médicaments sur la base de remboursement de la Sécurité sociale.

La CMU complémentaire est une protection santé auxiliaire se complétant avec la CMU de base mais ne peut pas la remplacer.

Pour pouvoir en bénéficier, le demandeur doit être en situation régulière et habiter en France depuis plus de trois mois. Il doit percevoir des ressources inférieures à un plafond cmu fixé par la sécurité sociale conformément à la composition du foyer.

La gestion de la CMU complémentaire incombe à la Caisse d'Assurance maladie ou à un organisme complémentaire en possession d'un agrément. Les bénéficiaires qui sont au nombre de 4,2 millions actuellement sont exemptés du paiement d'une cotisation.

Communiquons Demandez à être rappelé

Ou consultez la foire aux questions