Si les naissances sont des événements heureux, elles impliquent de nombreuses dépenses pour les parents. Pour les soutenir financièrement, certaines mutuelles offrent alors ce que l’on appelle une prime de naissance. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette aide bienvenue.

Qu’est-ce qu’une prime de naissance « mutuelle » ?

La prime de naissance « mutuelle », ou forfait naissance « mutuelle », est offerte par certaines mutuelles à leurs adhérents pour les accompagner lors de la venue au monde de leur enfant. Pour les parents, les frais d’équipement sont considérables. Ils recouvrent tous les aspects élémentaires de la vie du bébé, notamment :

  • L’alimentation ;
  • L’hygiène ;
  • L’habillement ;
  • L’aménagement et les équipements (berceau, lit à barreaux, table à langer, chaise haute, poussette, cosy, tapis d’éveil…).

Essentiels lors de ses premières années de vie, ces éléments, mis bout à bout, sont très coûteux. Préparer l’arrivée d’un enfant revient à près de 1 600 € en moyenne. La prime de naissance de la mutuelle permet alors d’absorber une partie des dépenses.

Quelles mutuelles offrent une prime de naissance ?

Prime de naissance mutuelle

Nombreuses sont les mutuelles à offrir à leurs adhérents des avantages. Mais nous l’avons vu, toutes n’offrent pas une prime de naissance. Parmi celles proposant cette aide financière, nous pouvons citer :

  • April ;
  • MGEN ;
  • Swiss Life ;
  • Alptis ;
  • Macif ;
  • Apivia ;
  • ASAF & AFPS ;
  • Harmonie Mutuelle ;
  • MAAF ;
  • Generali ;
  • MGC ;
  • Selfassurance ;
  • Identités Mutuelle ;
  • UNISF ;
  • Solly Azar ;
  • Pro BTP ;
  • Malakoff Humanis ;
  • Mercer ;
  • AG2R La Mondiale ;
  • Ugip.

Qui reçoit la prime de naissance de la mutuelle ?

Suivant les mutuelles et les contrats souscrits, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. La prime peut être perçue :

  • Par l’un des deux parents, au choix ;
  • Par le parent affiliant son enfant ;
  • Par les deux parents, peu importe s’ils ont ou non la même complémentaire santé – les parents ayant 2 mutuelles peuvent de cette manière très bien toucher 2 primes de naissance.

Au niveau du versement, là encore, tout dépend des organismes. Certains accorderont la prime en la déduisant des cotisations, d’autres la verseront directement.

Quel est le montant de la prime de naissance « mutuelle » ?

Son montant varie considérablement d’un organisme à l’autre. Les meilleures mutuelles versent une prime de naissance pouvant aller jusqu’à 1 000 €, voire au-delà. Chez d’autres, elle se rapprochera davantage des 50 €. Mais dans la majorité des cas, l’aide financière s’élève à 200 € environ. Pour vous donner quelques exemples, chez April, elle est comprise entre 100 et 250 €, chez MGEN, entre 160 et 200 €, et chez Swiss Life, elle peut atteindre 280 €.

Du côté des mutuelles offrant d’importantes primes de naissance, citons Pro BTP (approximativement 1 300 €), Malakoff Humanis (650 €) ou encore Mercer (500 €).

Sous quelles conditions peut-on toucher la prime de naissance de sa mutuelle ?

Cette aide peut être utilisée par les parents à leur convenance. C’est-à-dire qu’ils n’ont pas à justifier d’une dépense médicale ou autre. De même, aucun plafond de ressources n’est fixé. Mais pour bénéficier de la prime de naissance, il y a tout de même quelques conditions à remplir.

Les organismes complémentaires sont libres d’inclure ou non une prime de naissance dans leurs offres. Il faut avant tout être titulaire d’un contrat de mutuelle prévoyant cette prime. Il est aussi nécessaire de déclarer la naissance de l’enfant à sa mutuelle. Dans certains cas, vous pouvez être contraint de rattacher le nouveau-né à votre mutuelle. Ce rattachement doit alors intervenir dans le délai fixé. Généralement, ce délai est de deux mois à compter de la date de l’accouchement.

Ensuite, il faut faire attention au délai de carence. Si vous êtes libre de changer de complémentaire santé chaque année, certaines garanties et avantages s’appliquent seulement après une certaine période. Sur certains contrats, cela peut être le cas de la prime de naissance. La plupart du temps, si la naissance de l’enfant intervient durant le délai de carence, la mutuelle n’accorde pas la prime.

Enfin, certaines mutuelles l’accordent uniquement aux adhérents ayant souscrit un certain niveau de garanties. D’autres l’accordent à tous les adhérents, mais ajustent son montant suivant le niveau de couverture. Vérifiez si la prime de naissance fait partie de vos critères de choix au moment de changer de mutuelle.

Prime de naissance « mutuelle » : comment en faire la demande ?

Une demande de prime de naissance auprès de sa mutuelle impose quelques démarches préalables. Dans un premier temps, vous pouvez déjà vous renseigner afin de savoir si celle-ci verse bien une prime de naissance. Le cas échéant, le mieux est de prendre les devants en rattachant votre enfant à naître à votre contrat de mutuelle.

Puis, après l’accouchement, pour formaliser votre demande de prime, il vous faudra adresser un courrier à votre organisme. Celui-ci doit être accompagné de l’acte de naissance de votre enfant ou d’une copie du livret de famille. La démarche est généralement possible en ligne. Rendez-vous alors dans votre espace adhérent. Si vous préférez, vous pouvez aussi envoyer votre demande par voie postale.

Voici un exemple de courrier dont vous pouvez vous inspirer pour exprimer votre demande de prime de naissance :

[Vos nom et prénoms]

[Votre adresse]

[Votre numéro de téléphone]

                                                                                               [L’adresse de votre mutuelle]

                                                                                               [Ville],

                                                                                               [Date]

Objet :…

Numéro de contrat :…

Madame, Monsieur,


Suite à la naissance de mon enfant [prénom et nom], en date du [date de l’accouchement], je vous saurais gré de bien vouloir procéder au versement de la prime prévue au contrat de mutuelle nous liant.


Vous trouverez ci-joint un acte de naissance (ou une copie du livret de famille) attestant de cette naissance.

Restant à votre disposition pour toute information complémentaire, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations respectueuses.


[Signature]

Quand la prime de naissance est-elle versée ?

Les complémentaires santé versent rarement la prime de naissance avant l’arrivée de l’enfant. En principe, elle est attribuée juste après la naissance, lorsque les parents déclarent la naissance à leur mutuelle et rattachent, si nécessaire, leur nouveau-né à leur contrat. Le versement proprement dit intervient, lui, dans les jours suivant cette déclaration.

Peut-on toucher deux primes de naissance ?

De nombreux couples disposent chacun de leur propre mutuelle, qu’elle soit individuelle ou collective (mutuelle d’entreprise). Lorsque les deux contrats prévoient une prime de naissance, le couple pourra alors percevoir deux primes, versées par chacune des complémentaires santé. Ceci, à deux conditions : le contrat ne prévoit aucune mention contraire et le rattachement de l’enfant n’est pas obligatoire.

Nous l’avons vu précédemment, tout dépend des contrats. Il va sans dire qu’affilier l’enfant aux deux mutuelles en vue de percevoir deux primes de naissance ne serait pas une solution judicieuse, économiquement parlant.

Sachez qu’il est possible de cumuler la prime de naissance de la mutuelle avec celle de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Vous pouvez alors percevoir jusqu’à trois primes pour la naissance de votre enfant.

Mutuelle avec prime de naissance : bonne ou mauvaise idée ?

Avoir une mutuelle proposant une prime de naissance est un vrai plus, mais il ne faut pas pour autant perdre de vue le montant de la cotisation ni la qualité de la couverture santé. En d’autres termes, le montant de la prime de naissance ne doit pas représenter le principal critère de choix. Il est aussi important d’observer attentivement les conditions de versement de la prime de naissance. Il serait dommage de souscrire une mutuelle un peu plus chère pour finalement ne pas être éligible à cette aide.

Si vous ne comptez pas résilier de sitôt votre contrat de complémentaire santé, il faut vérifier si l’éventuel surcoût engendré peut être amorti par le montant de la prime. Pour cela, il est intéressant de comparer les offres des mutuelles, via l’outil en ligne proposé par mutuelle.com. Par exemple, votre prime de naissance s’élève à 200 €. Si vous conservez votre contrat, admettons 10 ans, cela équivaudra à une réduction de 20 € par année. Si vous trouvez une offre de 20 € moins cher à l’année, incluant en plus une prime supérieure à 200 €, nul doute qu’il faudra la préférer à la première.

Quid de la prime de naissance de la CAF ?

À la différence de la prime de naissance des mutuelles, la prime de naissance de la CAF est soumise à certaines conditions de ressources. Elle est aussi versée non pas après l’accouchement, mais durant la grossesse : au cours du 7e mois, plus exactement. Pour en bénéficier, vous devez déclarer votre grossesse dans les 14 premières semaines auprès de la CAF et de la caisse d’Assurance maladie dont vous dépendez.

Tous les couples attendant un enfant et dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond peuvent toucher la prime de naissance de la CAF. Ce plafond dépend du nombre d’enfants au foyer nés ou à naître et de la situation professionnelle des parents.

Plafonds de ressources annuelles en vigueur en 2023 pour l’attribution de la prime de naissance de la CAF
Enfants au foyer (nés ou à naître)Couple avec un seul revenu d’activitéParent isolé ou couple avec 2 revenus d’activité
133 040 €43 665 €
239 648 €50 273 €
347 578 €58 203 €
Par enfant supplémentaire7 930 €7 930 €

Prenons un exemple…

Vous avez déjà 3 enfants et vous attendez des jumeaux. Votre mari travaille, vous non. Pour avoir droit à la prime de naissance de la Caisse d’allocations familiales, vos ressources ne doivent pas dépasser 63 438 €.

Le détail du calcul :

47 578 € + [7 930 € × 2] = 63 438 €

La prime de naissance de la CAF est versée en une seule fois. Son montant est unique, tous les foyers touchent le même montant. Celui-ci est de 1 019,40 € en 2023.

Vous souhaitez résilier votre contrat de complémentaire santé actuel, au profit d’un autre moins cher ? Ou encore, vous n’avez pas de mutuelle et désirez vous couvrir ? Avec mutuelle.com, peu importe votre situation, comparez en quelques minutes les offres afin de trouver le contrat répondant parfaitement à vos besoins, au meilleur prix.

Partager sur :

Pourquoi Mutuelle.com plutôt qu’un autre comparateur ?

  • Mutuelle.com depuis 20 ans !
    Mutuelle.com depuis 20 ans !
    Nous sommes spécialisés dans la comparaison de mutuelle depuis 20 ans.
  • Une réponse totalement personnalisée sous 24h00
    Une réponse totalement personnalisée sous 24h00
    Vous êtes unique et vos besoins également. Un conseiller personnalisé à l’écoute de vos attentes en termes de besoins, budgets, délais, et qui vous répondra sous 24h.
  • Des clients satisfaits
    Des clients satisfaits
    Nous aidons régulièrement plus de 10000 personnes par an à choisir le contrat qui leur correspond.