Information Coronavirus :

Compte tenu des mesures gouvernementales, le cabinet Wilhelm est en effectif réduit. Nous allons essayer de répondre aux plus vite à vos demandes.

Merci de votre compréhension.

Que représente la Sécurité Sociale en France

Il est de ces établissements qui sont indispensables à la vie quotidienne des Français. Tel est le cas de la Sécurité Sociale. Sachant à quel point les accidents de la vie et autres changements de situation peuvent intervenir de façon incontrôlée, il est on ne peut plus important de se protéger contre d'éventuelles complications et les frais qui les accompagnent. C'est ici qu'intervient le rôle de notre Sécurité Sociale.

Sécurité Sociale, présentation

Créée par ordonnance en 1945 suite à la seconde guerre mondiale. Il s'agit d'un service public, une institution officielle, composée de différentes branches et de différents régimes. L'intérêt principal de la Sécurité Sociale est de protéger les citoyens contre certaines difficultés rencontrées, appelées "risques sociaux". A l'aide d'une prise en charge des frais engendrés par les traitements nécessaires et d'un accompagnement solidaire, le citoyen se retrouve dans une situation plus sécuritaire, se mettant en quelque sorte à l'abri quant aux risques de la vie.

Les différentes branches de la Sécurité Sociale

Comme précisé ci-dessus, elle se compose de branches au nombre de 5 :

La branche Maladie : elle concerne les risques maladie, maternité, invalidité et décès. On parle ici du régime général de la Sécurité Sociale. Cela s'explique par le fait que cette assurance-maladie couvre près de 60 millions de bénéficiaires soit 4 Français sur 5, à savoir les salariés de l'industrie, du commerce et des services. Elle prend en charge les remboursements de frais de santé liés aux risques intégrant son domaine, mais également le paiement des indemnités journalières.

La branche Accident : elle concerne les accidents du travail et les maladies professionnelles. De la même façon que la branche maladie, la branche accident est gérée par la CNAMTS et couvre les salariés du secteur privé. En revanche, les salariés du domaine agricole sont pris en charge par la MSA. Sa grande différence est qu'elle est financièrement autonome. Les règles qui la régissent sont similaires à celles de l'assurance-maladie.

La branche Famille : gérée par la CNAF, cette branche vise à aider les familles au quotidien afin d'apporter une aide solidaire aux personnes dans le besoin. Il s'agit ici de ce que l'on appelle, les prestations familiales et sociales (allocations familiales, aides au logement, revenu de solidarité active, rentrée scolaire, ...). Ces aides sont calculées en fonction des revenus du foyer et de l'âge des enfants.

La branche Retraite : prise en charge par la CNAV (Caisse Nationale d'Assurance-Vieillesse), la branche retraite s'occupe de l'assurance-vieillesse et de l'assurance-veuvage. Son rôle est de verser les pensions de retraite aux personnes raccrochées au régime général et d'assurer le calcul et le paiement des retraites. Les travailleurs dépendant d'autres régimes seront rattachés au RSI ou à la MSA. Après quelques épisodes troublés par les nombreuses réformes visant à gérer le départ massif de la population en retraite, aujourd'hui, cette branche a retrouvé une stabilité nécessaire à son bon fonctionnement.

La branche Cotisations/Recouvrement : ayant un rôle tout aussi important, mais moins connu du public, la branche cotisations/recouvrement a pour rôle la collecte des cotisations et contributions sociales dans le but de les redistribuer aux quatre branches précédentes. Cette branche est donc considérée comme étant la trésorerie de la Sécurité Sociale. Ici, les organismes en charge de cette mission sont l'Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale, ACOSS, et les régimes spéciaux.

Les différents régimes de la Sécurité Sociale

La Sécurité Sociale, composée donc des 5 branches sus-cités, se divise également en 3 principaux régimes distincts :

Le régime général : comme sa qualification de "général" l'indique, ce régime prend en charge la grande majorité de la population, à savoir, les travailleurs salariés ainsi que les travailleurs indépendants (depuis le 1er janvier 2018).

Le régime agricole : il est attribué aux exploitants et salariés agricoles et est géré par la MSA.

Les régimes spéciaux : certains sont en voie de disparition tandis que d'autres font leur apparition. De plus en plus, ces différents régimes se regroupent afin de faciliter leur gestion. Les régimes spéciaux concernent entre 4 et 5 millions de bénéficiaires. Se retrouvent ici de nombreux secteurs comme par exemple, les marins, les employés de la SNCF, les miniers, les agents de la RATP, d'EDF-GDF, de l'Assemblée Nationale, de la Banque de France, etc...

Ces différents régimes font suite à certains évènements liés à la création de ce service public. Certains groupes socioprofessionnels ne souhaitaient pas intégrer le même système que les salariés du secteur privé par exemple. Puis, il y eu la crainte de perdre certains avantages liés à des institutions antérieurs à la Sécurité Sociale, mais aussi une forme politique perçue avec méfiance par certaines personnes.

Comment est financée la Sécurité Sociale ?

Bien évidemment, pour subvenir aux besoins de la population française, il est nécessaire de financer la Sécurité Sociale. Pour ce faire, chaque citoyen y met de son geste. Les ressources de cette institution se répartissent comme suit :

Ces dernières ressources ne représentent qu'une infime partie du financement de la Sécurité Sociale. Elles n'en sont pas moins essentielles à l'équilibre financier de cet organisme.

Communiquons Demandez à être rappelé

Ou consultez la foire aux questions