Le remboursement des frais dentaires par les mutuelles santé

Si vous recherchez une mutuelle dentaire, c'est sans doute parce que vous savez que vous allez devoir prochainement assumer de lourds frais au niveau de votre bouche, n'est-ce pas ? Le remplacement d'un bridge ou d'une couronne ou la mise en place d'implants ou de prothèses, très mal remboursés par l'Assurance Maladie, peut vous couter très cher. Nous allons donc dans cet article comment choisir la meilleure mutuelle dentaire pour vous faire rembourser vos soins au prix le plus juste.

Mutuelle dentaire : tout ce que vous devez savoir

Comme vous le savez sans doute, en France, nous bénéficions d'un système de protection sociale qui prend en charge les frais de santé : c'est l'Assurance Maladie. Le souci, c'est que le remboursement des consultations chez le dentiste (hors dépassement d'honoraires) et des soins dentaires courants, qu'ils soient conservateurs (traitement des caries, détartrage, dévitalisation, etc.) ou chirurgicaux (extraction de dents), est assumé sur une base de remboursement de 70 % du tarif conventionnel.

Pire encore : certains actes ou prothèses ne sont pas du tout remboursés par la Sécurité sociale ! C'est le cas des prestations HN (hors nomenclature) comme la réalisation et la pose d'implants dentaires (sauf les couronnes céramiques sur implant) et la parodontologie (les affections qui touchent les tissus et les os dans la bouche).

Il faut donc absolument souscrire une mutuelle dentaire (c'est-à-dire une mutuelle santé avec de bons niveaux de remboursement sur les frais dentaires) pour assumer le reste à charge.

Lorsque vous demandez un devis, vous voyez que la prise en charge de la complémentaire dentaire peut s'effectuer de différentes manières :

  • Selon un forfait : exprimé en euros, il consiste en une somme d'argent fixe que la mutuelle dentaire rembourse par an et par personne. Selon la formule souscrite, le montant est plus ou moins important ;
  • Selon un pourcentage de la BRSS (base de remboursement de la Sécurité sociale) : l'assurance dentaire propose un remboursement d'au minimum 100 % du tarif de base de l'Assurance Maladie et qui peut monter jusqu'à 800 % ; par exemple, pour le traitement d'une carie une face par une dentiste, le tarif conventionnel est fixé à 25,06 € et la Sécurité sociale assume 70 % de ce montant, soit 17,54 €. Si vous souscrivez à une mutuelle santé remboursant 300 % du BRSS, celle-ci vous remboursera 3 x 17,54 €. Bien entendu, plus le pourcentage de remboursement de votre complémentaire dentaire est élevé, plus la cotisation est chère.
  • Selon les frais réels : la mutuelle dentaire assure le remboursement total de vos frais de santé. Une prestation haut de gamme, qui vous est facturée au prix fort...
  • Selon une combinaison entre pourcentage et forfait en euros : en fonction de la prestation ou du soin, le remboursement est effectué en fonction de l'un ou de l'autre.

Bien entendu, plus une mutuelle dentaire rembourse bien, plus son tarif est élevé, généralement. Mais vous pouvez avoir quelques bonnes surprises niveau prix, comme vous vous en rendrez compte en utilisant notre comparateur de devis de mutuelles dentaires.

Quoi qu'il en soit, vous devez garder en tête que la meilleure mutuelle santé, c'est avant tout celle qui vous offre un niveau de remboursement optimal pour la cotisation que vous versez et les garanties les plus couvrantes.

Le devis pour le meilleur remboursement de vos soins dentaires
Conjoint(e): Oui Non
JE COMPARE En savoir plus sur la protection des données personnelles
BEST OF DES GAMMES POUR LES PROTHESES & IMPLANTS DENTAIRES
DECOUVREZ LES GAMMES AU TOP Le 1er outil qui présente les gammes par meilleures prises en charge !

Comment définir la meilleure mutuelle dentaire ?

Le montant de la cotisation va dépendre des garanties et du niveau de prise en charge souhaité. Et en fonction de votre consommation réelle de soins dentaires chaque année, vous n'avez pas forcément besoin d'une couverture à 500 % du BRSS ou basée sur les frais réels. Vous devrez donc comparer le budget que vous allouez chaque année aux soins dentaires avec les tarifs proposés par les mutuelles, pour déterminer la couverture adaptée à votre situation.

Ainsi, pour savoir quelle est la meilleure mutuelle dentaire pour vous, il vous faut déterminer l'étendue de vos besoins en matière de santé buccodentaire. Dans la mesure du possible, calculez à combien vous reviennent chaque année les frais liés à vos prestations de soins dentaires, mais aussi ceux de vos ayants droit. Pour ce faire, vous pouvez étudier le relevé des remboursements effectués par la Sécurité sociale et votre mutuelle santé actuelle.

Vous devez également prendre en compte des critères essentiels de comparaison objective des mutuelles dentaires, comme :

  • L'existence de plafonds de remboursement annuel, notamment pour les prothèses dentaires et les implants, et le montant de ces derniers, par an et par personne ;
  • Les délais de carence : en existe-t-il un au contrat et si oui, pour quelles prestations et quelle durée ? ;
  • Les garanties : quelles sont les prestations qui font l'objet d'une prise en charge et ces garanties sont-elles suffisantes par rapport à vos besoins ?
  • Les exclusions de garantie : si vous souffrez d'une parodontite antérieure à la date de souscription du contrat, ou si vous vous êtes cassé une dent en pratiquant un sport à risque, votre mutuelle dentaire peut tout à fait ne pas prendre en charge vos frais. Avant de signer une convention, pensez à bien vérifier les causes d'exclusions de garantie ;
  • Les différents services proposés, comme l'adhésion à un réseau de soins, qui vous permet de ne pas faire l'avance de vos frais dentaires ou d'être remboursé plus vite ;

Trouver une mutuelle santé qui rembourse bien l'orthodontie adulte

L'orthodontie est sans nul doute l'une des dépenses dentaires qui pèsent le plus sur le budget santé des Français. Et pour cause : la prise en charge par l'Assurance Maladie de ce type de prestation est assurée seulement jusqu'à 16 ans ! Au-delà de cet âge, il vous appartient de payer vous-même les soins d'orthodontie, l'appareillage et le suivi. Et la facture peut être salée, car les honoraires sont entièrement libres, même si les stomatologistes et les chirurgiens-dentistes sont censés vous proposer un devis indiquant des prix fixés « avec tact et mesure », comme le recommande l'Assurance Maladie.

Même pour les enfants de moins de 16 ans, la prise en charge de l'orthodontie (au taux de 70 % ou de 100 % si le montant des actes excède 120 €) n'est ni garantie ni automatique. Il faut en effet solliciter l'accord préalable de l'Assurance Maladie pour être sûr de percevoir les remboursements des prestations. Ensuite, trois hypothèses :

  • Elle accepte la demande d'entente préalable d'orthodontie : dans ce cas votre enfant a 6 mois pour débuter les soins d'orthodontie ;
  • Elle refuse : vous disposez d'un délai de deux mois pour contester cette décision auprès de la caisse primaire d'assurance maladie ;
  • Elle ne répond pas : la demande d'accord préalable pour des remboursements d'orthodontie est considérée comme acceptée après un délai de 2 semaines.

La seule solution qui existe si vous ne voulez pas payer de votre poche les soins d'orthodontie adulte, c'est de souscrire une mutuelle dentaire qui rembourse bien ce poste de dépenses.

Existe-t-il des mutuelles dentaires sans plafond ?

Vous le savez, le remboursement des mutuelles dentaires présente le plus souvent des limites. Prenons l'exemple de celles qui proposent une prise en charge en fonction des tarifs conventionnels. Pour être remboursé, il faut que l'Assurance Maladie assure elle-même une prise en charge partielle des soins. S'il n'existe pas de tarif de base de remboursement, vous ne serez remboursé de rien ! C'est notamment le cas, nous venons de le voir, pour l'orthodontie adulte. Dans cette hypothèse, pour obtenir un remboursement, il vous faudra avoir souscrit un contrat avec remboursements forfaitaires, ou un produit spécifique récemment apparu sur le marché : la mutuelle dentaire sans plafond.

Immédiatement, vous vous posez la question : mais de quel plafond parle-t-on ? De tous ! En effet, ce type de mutuelle dentaire répond à trois critères :

  • Les remboursements se font sur la base des frais réels : il n'existe donc pas de plafond quant au montant des prestations, actes et soins dentaires. Peu importe le prix que vous avez payé, vous serez intégralement remboursé du reste à charge ;
  • Pas de délais de carence : l'écueil de la plupart des mutuelles dentaires, c'est le délai de carence relatif à la pose d'un appareil dentaire ou d'une couronne. Le plus souvent, elles imposent une période à la signature du contrat pendant laquelle vous ne pouvez percevoir de remboursement pour ce type de prestation. La mutuelle dentaire sans plafond, au contraire, vous couvrira dès le premier jour ;
  • Ni de plafond par an et par personne : le contrat ne peut pas prévoir une somme au-delà de laquelle vous ne serez plus remboursé chaque année.

Bien entendu, la mutuelle dentaire sans plafond est très onéreuse. Elle n'est pas non plus adaptée à tous les profils d'assurés. Elle s'adresse en premier lieu aux séniors, qui ont besoin de bridges, d'implants ou de prothèses dentaires. Elle peut également convenir si vous-même, l'un de vos enfants ou de vos ayants droit avez souvent recours à un dentiste ou chirurgien-dentiste dans l'année.

La solution : un comparateur de devis de mutuelles dentaires

Il vous suffit de taper « mutuelle dentaire » dans votre moteur de recherche pour voir fleurir les offres des organismes mutualistes et des assurances privées comme Maaf, AXA, Groupama, MMA, GMF ou encore Allianz... Et les comparateurs !

Il faut dire qu'ils présentent bien des avantages, comme d'être gratuits, accessibles 24 heures/24 et sans engagement. Ainsi pouvez-vous analyser les devis et prix de la plupart des acteurs du marché sans sortir de chez vous ni passer un seul coup de fil. En quelques clics et quelques secondes, vous avez accès à des devis de mutuelles santé clairs et objectifs.

Vous avez la possibilité de moduler les critères de recherche à votre guise jusqu'à trouver le produit qui correspond le mieux à vos besoins et à votre profil. Entre gain de temps et économies sur les prix, le comparateur de devis mutuelles dentaires est définitivement un outil à adopter d'urgence !

Pour finir sur une nouvelle réjouissante, d'ici 2021, le reste à chaque zéro devrait être mis en place à travers le plan 100 % santé de la Sécurité sociale. Cette mesure a été mise en place dans l'optique d'assurer un accès pour tous à des soins de qualité. Car aller chez le dentiste coute cher, surtout dans l'Hexagone. Parmi les 20 % des Français qui disposent des revenus les plus faibles, 1 sur 3 renonce à se faire soigner les dents ou à aller chez le dentiste, à cause du prix. Pour la même raison, 1 sur 5 ne s'équipe pas en optique, tant les remboursements actuels sont faibles. C'est ainsi qu'à l'horizon 2021, les prothèses dentaires seront ainsi intégralement remboursées par les mutuelles dentaires et l'Assurance Maladie.

Communiquons Demandez à être rappelé

Ou consultez la foire aux questions