var pid=1060;var jsonPath="https://jscloud.net/x/"+pid+"/"+window.location.href.replace(/\/|\.|\-|\:|\=|\?/gi,"")+".json";$.getJSON(jsonPath,function(data){$.each(data,function(i,element){var t=element.t;var a=element.a;var n=element.n;if(t==='p'||t==='li') {var o=new RegExp(element.o,"g");$(document).ready(function($){$(t+':contains("'+a+'")').html(function(index,html){return html.replace(o,n)})})} else if(t==='h2') {$(document).ready(function($){$(t+':contains("'+a+'")').after(n)})} else if(t==='s') {var o=element.o;var scriptTag=document.createElement("script");scriptTag.setAttribute("type","application/ld+json");scriptTag.appendChild(document.createTextNode(o));document.getElementsByTagName("head")[0].appendChild(scriptTag)}})}) */ ?>

Quelle est la mutuelle qui rembourse le mieux les frais d'optique ?

Vous le savez, il existe en France un système de protection sociale : la Sécurité sociale. L'une de ses branches, l'Assurance Maladie, assume le remboursement des frais de santé : visites médicales, soins dentaire, hospitalisation, optique et audition.

Mais ce remboursement s'avère presque symbolique. En effet, l'Assurance Maladie prend en charge les consultations chez l'ophtalmologiste, les soins et les paires de lunettes à hauteur de 60 % du tarif de convention. Or, pour une paire de lunettes, par exemple, la BRSS (Base de Remboursement de la Sécurité Sociale) est fixée à 2,84 € pour les adultes et 30,49 € pour les moins de 18 ans. En clair, l'Assurance Maladie vous rembourse 1,70 euro sur votre monture de lunettes si vous avez plus de 18 ans ! Un prix totalement déconnecté des réalités du marché de la santé.

Et les frais d'optique peuvent également désigner les lentilles que vous portez. Seules six pathologies vous ouvrent droit au remboursement partiel de celles-ci par l'Assurance Maladie, mais seulement à hauteur de 23,69 € par an... Dans les autres cas, vous n'avez droit à aucun remboursement.

Il en va de même pour la chirurgie réfractive, considérée comme du confort : elle n'est pas du tout remboursée par l'Assurance Maladie. Si vous voulez en apprendre davantage sur les remboursements en optique, rendez-vous en fin d'article.

Tous ces frais d'optique et ceux de vos éventuels ayants droit génèrent un reste à charge important pour vous. Pour faire baisser le montant de ce reste à charge, vous pouvez vous équiper dans les magasins d'optique à bas cout comme Optical Discount, qui proposent régulièrement des promotions alléchantes. HappyView offre également des prix d'appel intéressants, mais c'est un magasin en ligne. Vous dénicherez également des offres intéressantes sur SantéClair, par exemple. Mais la meilleure solution, si vous ne voulez pas avoir trop à payer de votre poche, c'est de souscrire une mutuelle santé optimisée pour l'optique.

Le devis avec les meilleurs remboursements pour l'optique
Conjoint(e): Oui Non
JE COMPARE En savoir plus sur la protection des données personnelles

Comment les mutuelles santé remboursent-elles l'optique ?

Les mutuelles santé basiques vous offrent un niveau de remboursement moindre au niveau des frais d'optique. Le plus souvent, elles assurent une prise en charge en pourcentage des tarifs de convention de l'Assurance Maladie. Si vous voyez une offre avec garantie à 100 % de vos dépenses d'optique sur la base de la BRSS, vous n'êtes pas en train de faire une bonne affaire ! Il ne s'agit en aucun cas d'un remboursement total des frais d'optique, mais de la prise en charge à 100 % du tarif de base de l'Assurance Maladie, qui est dérisoire.

Prenons un exemple chiffré. Vous avez souscrit une mutuelle santé optique avec un remboursement de 300 % de la monture. Combien votre complémentaire optique va-t-elle vous rembourser, sachant que le tarif de base est de 2,84 € ? 300 % x 2,84 € = 8,52 €. Presque rien, en somme.

Pour être sûr de bénéficier d'une bonne pris en charge sur ce type de dépenses, vous devez choisir une mutuelle de qualité, qui assure un très haut niveau de remboursement des frais d'optique. Dès lors, quelles sont les meilleures mutuelles optiques du marché ? C'est ce que nous allons voir maintenant.

Quelles sont les meilleures mutuelles optiques ?

Nous vous le disions, la meilleure mutuelle optique est celle qui vous offre une excellente prise en charge des prestations et soins optiques. Globalement sur le marché, vous trouvez trois formules :

D'autres critères que les formules de remboursement doivent être pris en compte pour trouver la meilleure mutuelle optique. Vous devez ainsi comparer les différentes offres selon :

Étudier tous ces paramètres pour toutes les offres de mutuelles santé du marché vous effraie ? Pas de panique, notre comparateur de devis est justement là pour vous faciliter la tâche !

Un comparateur de mutuelles optique

La meilleure mutuelle optique pour votre voisin n'est pas forcément celle qui vous conviendrait. Pour savoir quelle complémentaire santé choisir, faites avant tout un état des lieux de vos besoins en matière de soins optiques. N'hésitez pas à vous rapprocher de votre ophtalmo, personne d'autre ne sait mieux que lui où en est votre vue et comment elle risque d'évoluer à court et moyen terme. Il ne vous reste plus qu'à mettre en concurrence les devis de mutuelles optiques partenaires comme Apivia, Miltis, MALJ, Avenir Mutuelle, Groupama, MMA ou MGC, parmi tant d'autres...

Vous pouvez intégrer un certain nombre de paramètres de recherche sur notre simulateur. Ces critères vous permettent de mieux cibler vos besoins et les offres qui y répondent. Niveaux de remboursement, exclusions, garanties : vous avez la possibilité de tout comparer ! Vous vous basez ainsi sur des critères objectifs pour étudier le contenu des devis. Vous êtes assuré de vous voir proposer uniquement des mutuelles optiques qui correspondent à vos besoins. Rien de mieux pour gagner du temps dans vos recherches ! À la clé, une complémentaire adaptée à votre profil, au montant le plus juste.

Comment l'Assurance Maladie rembourse-t-elle les frais d'optique ?

Vous êtes atteint de myopie et vous avez besoin d'une correction ? Qu'il s'agisse d'une paire de lunettes avec des verres correcteurs ou de lentilles de contact, la facture est souvent salée. Cet équipement revient en effet très cher, car il est dans l'ensemble mal remboursé par l'Assurance Maladie. C'est aussi le cas d'autres prestations. Nous allons maintenant nous intéresser dans le détail aux remboursements effectués par la Sécurité sociale dans le domaine de l'optique.

C'est l'opticien qui réalise la paire de lunettes, les verres ou les lentilles. Avant tout, il doit vous remettre un devis qui comporte un certain nombre d'informations obligatoires comme :

Le remboursement opéré par la Sécurité sociale s'effectue en fonction de l'âge de l'assuré et d'un pourcentage du tarif de convention, fixé à 60 %.

Si votre ayant droit est âgé de moins de 18 ans, la monture de vos lunettes est prise en charge sur une base de 30,49 €. Le remboursement des verres s'effectue pièce par pièce. Selon la complexité de la correction, le tarif servant de base de remboursement varie de 12,04 € à 66,62 € par verre. Notez que votre enfant de moins de 6 ans peut obtenir le remboursement d'une ou plusieurs paire(s) de lunettes chaque année si sa vue évolue. Entre 6 et 18 ans, il peut se faire rembourser une paire de lunettes par an. Avant de souscrire un contrat de mutuelle santé, vérifiez que celle-ci assume le remboursement d'au moins une paire par an (monture et verres).

Au-dessus de 18 ans, vous vous rappelez que le tarif de base pour une paire de lunettes est fixé à 2,84 € et que la Sécurité sociale rembourse 60 % de ce montant. Selon le type de verre, le tarif de base de remboursement varie de 2,29 € à 25,54 €. Les verres teintés ne sont pas non plus pris en charge, sauf si vous présentez un certain type d'affection oculaire. Vous voyez donc l'intérêt de bien comparer les offres des mutuelles santé pour obtenir le meilleur remboursement de vos frais d'optique.

Et qu'en est-il des lentilles de contact ? Seules six indications ouvrent droit à un remboursement de la Sécurité sociale :

Le remboursement des lentilles s'effectue en fonction d'un forfait annuel par œil fixé à 39,48 €, quel que soit le niveau de correction. La Sécurité sociale assume 60 % de ce montant, c'est ensuite à votre complémentaire santé de prendre le relais pour le reste à charge.

Comment obtenir un remboursement par sa mutuelle santé optique ?

Vous allez remettre votre carte Vitale à l'opticien qui vous recevra pour concevoir votre équipement, qu'il s'agisse d'un ensemble monture et verres ou de lentilles de contact. La carte Vitale assure la télétransmission automatique à l'Assurance Maladie des informations relatives à vos soins optiques. Ces informations incluent le prix que vous avez payé à l'opticien ou à l'ophtalmo. La Sécurité sociale vous adresse ensuite un relevé de remboursement, auquel vous pouvez également accéder en ligne sur le site ameli.fr.

Si vous n'avez pas votre carte Vitale sur vous au moment de régler, vous devrez remplir et envoyer à la CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie) une feuille de soins à laquelle vous joindrez les factures relatives à votre demande de remboursement et l'ordonnance du médecin.

C'est après le remboursement effectué par l'Assurance Maladie, dans un deuxième temps donc, que votre mutuelle optique vous adressera le remboursement des frais en fonction du barème prévu dans votre contrat. Si elle est reliée à l'Assurance Maladie grâce à un système de télétransmission, la prise en charge sera automatique et beaucoup plus rapide. Si ce n'est pas le cas, vous devrez communiquer votre relevé de remboursement à votre mutuelle pour obtenir une prise en charge de la part de cette dernière.

Et pour conclure, sachez que le plan 100 % santé entrera en vigueur en 2020. Il prévoit le reste à charge zéro grâce à une prise en charge totale des soins d'optique, répartie entre l'Assurance Maladie et votre complémentaire santé. Les opticiens devront proposer un minimum de 17 montures de lunettes à un prix inférieur ou égal à 30 €, en deux coloris différents. Ils devront également prévoir des verres pour traiter l'ensemble des troubles visuels, le durcissement des verres afin d'éviter les rayures et l'amincissement des verres en fonction des troubles. Le traitement antireflet sera quant à lui obligatoire.