Ostéopathie et chiropractie

Non conventionnelle et parfois décriée par certains professionnels de santé, l’ostéopathie est une option très appréciée par la majorité des Français pour les réels bienfaits qu’elle leur apporte. En effet, près de 40 % des Français assurent avoir recours à cette pratique au moins une fois par an, ce qui représente pour la France 20 millions de consultations. Mais pourquoi donc avoir recours à cette médecine douce qu’est l’ostéopathie ? Les soins ostéopathiques font partie des médecines alternatives et consistent à soulager et à soigner les douleurs (en particulier les douleurs dorsales) en maniant les structures osseuses et musculaires. Des études médicales et des essais cliniques ont d’ailleurs prouvé le bénéfice de ces pratiques. Le résultat obtenu serait alors semblable à une prise médicamenteuse sans les effets secondaires qu'occasionne la prise de substances chimiques. Dans certains cas, l'ostéopathie s'avère même plus efficace que les traitements classiques.

L’ostéopathie est une thérapie complémentaire et elle s’associe donc parfois à d’autres médecines du même type. Par exemple, il est possible de combiner de l’ostéopathie avec de l’acuponcture en réponse à des problèmes de dos. De plus, il n’est pas nécessaire d’avoir une prescription médicale pour consulter un ostéopathe. Mais bien sûr, si votre mutuelle ne prend pas ce type de soins en charge, vous devrez en assumer les frais.

Quel est le tarif d’une séance d’ostéopathie ? L’ostéopathie est-elle prise en charge par la Sécurité sociale ? Comment se faire rembourser les honoraires de l’ostéopathe ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre dans ce dossier.

BEST OF DES GAMMES POUR L'OSTEOPATHIE
DECOUVREZ LES GAMMES AU TOP Le 1er outil qui présente les gammes par meilleures prises en charge !

Combien coute une séance d'ostéopathie ?

Le tarif d’une séance d'ostéopathie varie sensiblement d’un professionnel à un autre. En effet, n’étant soumis à aucune législation, les praticiens appliquent les prix qu’ils souhaitent. Ceux-ci ont d’ailleurs tendance à évoluer à la hausse chaque année. Pour plus de sérénité, faites donc attention à bien avoir les prix en tête avant de prendre rendez-vous !

Prix d’une consultation auprès d’un ostéopathe

Différents facteurs entrent en jeu concernant le prix d’une séance chez un ostéopathe, comme notamment la situation géographique. Si votre ostéopathe est installé dans le 16ème arrondissement de Paris, il appliquera sans doute des honoraires plus élevés qu'un ostéopathe implanté dans un village en Ardèche. Si on regarde les chiffres, le cout d’une consultation chez un ostéopathe est plus élevé dans une grande ville telle que Marseille, Paris, Lyon ou Toulouse, où il avoisine les 60 € en moyenne, alors qu’en province, le prix moyen est de l'ordre de 54 €.

L’âge du patient a également une importance puisque les enfants bénéficient de tarifs plus abordables : 40 €, c’est le prix moyen pour un enfant.

Enfin, s'il doit se déplacer, le cout d’une séance d’ostéopathie à domicile est d’environ 80 €.

Les honoraires des ostéopathes sont parfois plus élevés. C'est le cas notamment lorsqu'ils sont également médecins ou kinésithérapeutes.

Enfin, les prix des séances d'ostéopathie augmentent un tout petit peu chaque année. Les Français ayant de plus en plus recours aux médecines parallèles, cela n'incite pas les ostéopathes à baisser leurs tarifs, qui ont augmenté d’environ 5 % ces 3 dernières années.

Combien de séances d'ostéopathie faut-il ?

Bien sûr, le cout total de vos soins d’ostéopathie dépend du nombre de séances prescrites par votre praticien. Une séance d'ostéopathie dure environ 45 minutes. Pendant celle-ci, l'ostéopathe peut-être amené à poser un ensemble de questions au patient sur son état de santé. Le patient peut d'ailleurs être réorienté vers d’autres médecines douces, même si les manipulations prodiguées par l'ostéopathe soulagent ses douleurs ou son inconfort. Si un seul rendez-vous peut parfois suffire, il faut la plupart du temps prévoir 5 à 6 séances réparties sur plusieurs mois. Cela dépend bien entendu du motif de consultation et de l'intensité de la douleur.

En somme, il en coutera entre 100 et 300 € par an pour avoir recours à ce type de soins alternatifs, qu’ils soient ou non pris en charge par votre mutuelle santé.

Prise en charge des soins d’ostéopathie par la Sécurité sociale

Au niveau de la CPAM, la prise en charge des soins d’ostéopathie est quasiment nulle et lorsqu'il y a prise en charge, elle est soumise à des conditions bien spécifiques. Pour avoir le moins d’argent possible à sortir de votre poche, il vous faudra alors veiller à celles-ci.

Faire appel à un ostéopathe conventionné

Pour que vos séances chez l’ostéopathe soient prises en charge par la Sécurité sociale, il faut vous adresser à des médecins-ostéopathes conventionnés. Sachez toutefois que le remboursement de l’ostéopathie par la Sécurité sociale ne se fait qu’à hauteur du PMSS (Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale). Le PMSS est fixé à 70 % du prix de convention. En somme, vous devez faire appel à un médecin généraliste qui pratique l’ostéopathie et réalise ces séances dans le cadre de ses consultations médicales. Le régime de base de la Sécurité sociale prendra en charge 70 % du tarif de convention (soit 15,10 €). Vous devrez régler les 30 % restants (soit 7,90 €) ainsi que le montant du dépassement d’honoraires pratiqué par le médecin. Une trentaine d’euros par séance (en moyenne) restent donc à votre charge pour pouvoir consulter un ostéopathe conventionné.

Il existe toutefois des complémentaires santé qui prennent en charge tout ou une partie du restant dû. Et certaines surcomplémentaires santé peuvent également compléter cette prise en charge. Le remboursement de l’ostéopathe par le biais de l’assurance maladie est donc possible, mais seulement jusqu’à un certain niveau (le PMSS), et en faisant appel à un médecin-ostéopathe conventionné.

Ostéopathe et CMU

Si vous bénéficiez de la CMU-C (couverture maladie complémentaire de la Sécurité sociale), les 30 % restants du tarif conventionné seront pris en charge, mais vous devrez tout de même prendre à votre charge le dépassement d’honoraires. En revanche, si vous disposez d’une couverture santé complémentaire ou d’une surcomplémentaire, le restant dû peut être entièrement remboursé par celle-ci selon ce que stipule le contrat que vous avez signé.

Cette difficulté de prise en charge s’explique par le fait que la Sécurité sociale ne reconnait pas les soins ostéopathiques (et les médecines douces en général) et refuse donc de les rembourser lorsque le praticien n'est pas médecin. C’est pour cette raison que seul un médecin-ostéopathe conventionné peut être remboursé à hauteur des plafonds (PMSS) et en conformité avec les conditions indiquées précédemment. Les ostéopathes ne sont pas médecins, certes, mais ce sont pourtant des professionnels de santé formés et diplômés, qui disposent d’un D.O. (diplôme d’ostéopathie) délivré par un centre de formation agréé par l’État.

Remboursement de l’ostéopathie par la Sécurité sociale (ALD)

Les personnes bénéficiant de la prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale (maladie chronique ou affection de longue durée) ne bénéficient pas davantage d'une prise en charge des soins d’ostéopathie, même si leurs pathologies peuvent être soulagées par ce biais. La mise en place d’un traitement par un ostéopathe auprès d’un sénior pour soigner l’arthrose n’est donc pas prise en charge par la Sécurité sociale, par exemple. D'ou l'intérêt, pour cette population spécifique, de souscrire une mutuelle spécialisée, dite mutuelle pour sénior ou mutuelle pour retraités.

Tout comme la CMU-C, l’inscription d'une ALD (Affection Longue Durée) permet la prise en charge de la totalité des soins sous certaines conditions. Ceux-ci ne doivent pas dépasser les tarifs de convention ainsi que le plafond PMSS, même si la prescription est effectuée par un médecin et qu'elle est en rapport avec l’ALD.

Ostéopathie et carte vitale ne font donc pas bon ménage et l’assurance maladie ne compte pas revoir sa position au sujet des médecines douces, du moins pour l’instant. Pour qu’une consultation chez un ostéopathe soit entièrement prise en charge, il faut donc s’en remettre aux mutuelles santé qui sont de plus en plus nombreuses à proposer ce type de couverture dans leurs contrats. Vous pouvez aussi contracter une surcomplémentaire santé pour augmenter encore votre couverture.

Remboursement des séances d’ostéopathie : le choix d’une bonne mutuelle

Certaines mutuelles santé peuvent prendre en charge la totalité de vos séances d'ostéopathie, mais là encore, il faut faire attention aux modalités qui s’appliquent pour leur remboursement et choisir la bonne formule.

Mutuelles et ostéopathie

Le remboursement de vos frais d'ostéopathie est possible avec une bonne mutuelle. Cependant, il y a un cadre à respecter. Il faut que le praticien réponde à un certain nombre de critères :

Avec une bonne mutuelle, vous n’êtes donc pas obligés de consulter un médecin conventionné pour que vos séances d'ostéopathie soient prises en charge. En revanche, avant d'engager ces frais, assurez-vous que vous ayez souscrit la bonne formule auprès de votre mutuelle, vérifiez que votre contrat couvre effectivement la totalité des séances qui vous ont été prescrites et regardez s'il y a un plafond de prise en charge par séance ou par an. Certaines mutuelles demandent à leurs adhérents de présenter un devis détaillé mentionnant les tarifs de consultation et le nombre de séances. Dans tous les cas, vous devrez bien sûr adresser les factures de votre ostéopathe à votre mutuelle pour déclencher leur remboursement. 

Comme vous pouvez vous en douter, les mutuelles qui assurent le remboursement des séances d'ostéopathie n’offrent cependant pas toutes les mêmes niveau de prise en charge. Chaque assureur propose librement ses garanties et fixe tout aussi librement ses conditions. Il convient donc de bien se renseigner au préalable avant de souscrire à une assurance en passant au crible chaque formule proposée et chaque détail du contrat. Il existe tout type d’offre (prémium, confort, éco…) pour tout type de profil (particulier, entreprise, sénior, étudiant, famille, etc.), vous trouverez donc forcément une formule adaptée à votre situation et à vos attentes.

Ostéopathe et mutuelle : principe et fonctionnement

Comme nous venons de le voir, toutes les mutuelles ne fonctionnent pas de la même façon. Certaines proposent un forfait annuel plafonné alors que d’autres proposent plutôt un forfait à l’acte qui s’applique pour chaque rendez-vous. Avec ou sans limite au niveau du nombre de séances chaque année.

Dans le premier cas, la mutuelle effectue le remboursement des factures de l’ostéopathe à hauteur d’un montant maximum par an établi par l’assurance. Par exemple, elle peut proposer une prise en charge à hauteur de 300 € par an. Ainsi, si vous dépassez ce plafond, vous devrez vous acquitter du restant dû.

Dans le second cas, seule la consultation chez l’ostéopathe donne droit au remboursement par votre mutuelle. En clair, cette dernière ne propose pas un forfait annuel, mais la prise en charge de la consultation à hauteur d’un certain montant. L’assureur peut également limiter le nombre de consultations pris en charge.

À vous de choisir la bonne option.

Il existe des cas particuliers où la prise en charge par la mutuelle s’applique sans que cela soit décompté de votre forfait annuel ou par acte. La séance d’ostéopathie est remboursée par votre mutuelle lorsqu’elle rentre dans le cadre d’un accident de travail. Il en est de même pour les personnes atteintes d’une affection qui date de plus de six mois et qui nécessite ce type de soins. Sous condition, bien sûr, qu’il y ait au préalable un avis favorable émanant du médecin-conseil de la Sécurité sociale et que votre mutuelle en ait été avisée. Enfin, en cas de grossesse, l’ostéopathie pour bébé est remboursée également ! Pour cela, il faut que l’acte soit prescrit par ordonnance et réalisé par une sagefemme ou dans un centre de maternité.

La liste des mutuelles prenant en charge les actes d’ostéopathie est présentée en détail sur le registre des ostéopathes de France. Un grand nombrede formules sont recensées sur cette page. Certaines compagnies comme Aio santé, Generali France ou la Meca, par exemple, proposent des forfaits à l’année. D’autres comme Agip santé, Allianz, PSI assurances, Eiffage Énergie ou encore Mutuelle Existence proposent des forfaits à l’acte. Celles-ci disposent de plusieurs niveaux de garanties (éco, standard, sérénité, prémium). L’option « éco » (ou « Équilibre » pour la MMI) offre une prise en charge aux alentours de 30 €, en moyenne, alors que l’option prémium atteint la centaine d’euros. Certaines mutuelles proposent même des formules aux noms séduisants tels que Mimosa, Onyx, Citrine, Agate, Omega ou Neptune. Les TNS (Travailleurs Non Salariés) ne sont pas en reste puisque des formules de souscription leur sont spécialement consacrées dans le cadre de formules dénommées mutuelle TNS. Il est également possible de souscrire à une surcomplémentaire en renfort pour contourner les limites imposées par les forfaits à l’acte, comme le propose, entre autres, CCMO Mutuelle. Le remboursement des séances d'ostéopathie par la MGEN est également possible à hauteur de 15 € à 30 € et à raison de 2 à 4 fois par an, selon la formule choisie.Ainsi, vous avez l’embarras du choix pour la prise en charge de vos soins d'ostéopathie.

Pour conclure, les mutuelles sont de plus en plus nombreuses à proposer une offre attractive (éco, confort, prémium, à l’année, par acte, pour particuliers, entreprises, TNS, familles, séniors...) et remboursent de mieux en mieux les soins d'ostéopathie. Les prix restent cependant très hétérogènes et c'est normal, tant il y a de situations différentes chez les adhérents. Au niveau de la Sécurité sociale, la prise de position sur ce point reste malheureusement défavorable, malgré le fait que cette thérapie alternative ait fait ses preuves. Le remboursement de l’ostéopathe par la CMU n’est pas possible. Il faudra donc forcément s’orienter vers une bonne mutuelle santé pour bénéficier d'une prise en charge de ce type de soins. 

Communiquons Demandez à être rappelé

Ou consultez la foire aux questions